Faire son Master ou son Doctorat en Allemagne 

Selon les chiffres de l’Unesco, l’Allemagne fait partie des cinq pays ayant accueilli le plus d’étudiants internationaux en formation diplômante entre 2015 et 2018. Et le phénomène continue de s’amplifier. Si les étudiants étrangers sont avant tout séduits par le faible coût de la scolarité et la qualité de l’enseignement outre-Rhin, l’attractivité de l’enseignement supérieur en Allemagne ne se limite pas à cela.

L’objectif de la réforme LMD : uniformiser les diplômes en Europe 

La réforme LMD (Licence Master Doctorat), entrée en application à partir de 2003 dans le système éducatif européen, a pour but d’harmoniser les diplômes d’enseignement supérieurs en Europe et de l’adapter aux standards de la réforme BMD (Bachelier-Master-Doctorat). Instaurant des passerelles, elle offre plus de mobilité aux étudiants européens, qui peuvent aller étudier dans tous les pays qui l’ont adoptée, et favorise la réorientation entre disciplines et formations professionnelles et générales, en conservant les crédits déjà validés. 

Le principe de la réforme LMD

Les mesures de la réforme LMD portent sur 3 niveaux : la Licence, le Master et le Doctorat. Les enseignements sont organisés en semestres et unités d’enseignement. Chaque semestre d’études est affecté de 30 crédits (ou E.C.T.S. European Credit Transfer and Accumulation System) et une annexe descriptive au diplôme permet de valoriser le parcours, les compétences et les savoirs acquis par l’étudiant.

  • La Licence (Bachelor’s degree ou baccalauréat universitaire dans le système anglo-saxon) vaut 180 crédits et correspond en règle générale à trois années d’études après le baccalauréat français. Elle se prépare en deux semestres pour les étudiants déjà titulaires d’un BTS, d’un DUT ou d’un DEUST.
  • Accessible à tout étudiant d’une licence, le Master s’organise sur quatre trimestres totalisant 120 crédits. Deuxième grade du cycle d’enseignement supérieur, il conduit les étudiants à une activité professionnelle de haut niveau.
  • Le Doctorat s’adresse aux étudiants titulaires d’un Master, d’un titre d’ingénieur ou d’un diplôme d’une école supérieure de commerce conférant le grade de Master. Il assure un approfondissement des connaissances dans la spécialité.

Le système des crédits

Dans le cadre de leur contrat pédagogique, les étudiants acquièrent des crédits notamment lorsqu’ils poursuivent leurs études dans un établissement d’enseignement supérieur à l’étranger, si le pays a adopté la réforme.

En outre, et sous réserve de l’acceptation de l’équipe pédagogique, les crédits sont transférables d’un parcours à l’autre. La réforme rend ainsi le parcours universitaire plus souple, plus personnalisé et permet aux étudiants de découvrir d’autres disciplines, à condition de conserver un cursus cohérent.

L’Allemagne a été un des premiers pays européens à s’engager sur la voie de la réforme LMD et aujourd’hui les examens traditionnels de l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur allemands sont alignés sur cette réforme.

Partir étudier en Allemagne 

Certains cursus imposent d’étudier pendant une année à l’étranger. Cela concerne par exemple les étudiants de Sciences Po qui doivent justifier d’une année de mobilité prioritairement à l’étranger, souvent dans une université partenaire, appartenant ou non au programme Erasmus.

Erasmus est un programme d’échange d’étudiants entre 25 pays accessible aux étudiants ayant terminé leur première année d’études universitaires. Les universités délivrant un diplôme reconnu par l’État ainsi que les établissements privés agréés par l’État peuvent proposer le programme Erasmus.

L’Allemagne attire de nombreux étudiants effectuant une année d’études à l’étranger, qui constitue parfois un prélude à un séjour d’études plus longs.

Faire son Master en Allemagne

L’Allemagne offre plusieurs possibilités en ce qui concerne le Master. Bien évidemment, tout dépend de la matière qui intéresse l’étudiant mais il faut savoir qu’une personne souhaitant par exemple se consacrer aux études académiques a tout intérêt à s’orienter vers une université technique ou de recherche. 

En revanche, un étudiant désireux d’acquérir une nouvelle expérience professionnelle devra plutôt privilégier une université de sciences appliquées. Quant à ceux qui s’intéressent au cinéma, à l’art et la musique, une formation de troisième cycle en écoles supérieures en Allemagne leur est fortement recommandée.

Programmes de Master en Allemagne

L’enseignement en Allemagne s’inscrit dans le cadre du processus de Bologne. Accessible aux étudiants détenteurs d’un Bachelor (Licence), les diplômes de Master correspondent au deuxième cycle. En Allemagne, comme dans les autres pays signataires du processus, vous suivrez des cours ou modules dans le cadre de votre Master, et présenterez un projet de thèse à valider.

La durée du Master, qui ne peut excéder deux ans en Allemagne, dépend de la matière choisie, ainsi que du pays de provenance, la plupart des étudiants étant d’abord tenus de passer un an à l’étranger dans le cadre du programme Erasmus. Cette année vous permettra de vous intégrer dans le système éducatif et d’améliorer votre niveau d’allemand. 

Faire son Doctorat en Allemagne

En Allemagne, il existe deux types de doctorat : le doctorat individuel et les programmes structurés de doctorat.

Le doctorat individuel ou indépendant

Il s’agit du modèle de doctorat le plus courant. Le doctorant, placé sous la tutelle d’un professeur d’université, prépare une thèse de manière autonome sur un sujet qu’ils ont choisi ensemble. En fonction des disciplines, il peut travailler seul ou avec d’autres scientifiques dans le cadre d’un poste de collaborateur. La durée du doctorat, comprise généralement entre trois et cinq ans, dépend essentiellement de la compétence et de l’organisation de l’étudiant. 

Le doctorat organisé ou structuré

En Allemagne, il est aussi possible de préparer son doctorat dans le cadre d’un programme structuré. Dans ce cas, un groupe de doctorants est pris en charge par une équipe de responsables. Plus proches du système anglo-saxon de PhD, ces programmes souvent pluridisciplinaires comprennent un enseignement d’accompagnement du doctorant, incluant des conférences et des séminaires mais également des qualifications complémentaires et des conseils pour la recherche d’emploi. 

Pour faire un doctorat en Allemagne, il faut être détenteur d’un diplôme d’étude supérieur équivalent au Master allemand. L’autre possibilité étant de suivre un programme appelé Fast Track, généralement soumis à un examen d’entrée. Il est également impératif de maîtriser la langue anglaise. 

Avantages et inconvénients de faire son master ou doctorat en Allemagne

L’un des premiers avantages à faire un Master ou un Doctorat en Allemagne concerne le financement des frais liés aux études. En effet, les étudiants de moins de 24 ans ont la possibilité d’obtenir un prêt appelé KfW-Studienkredit d’un montant maximum de 650 euros par mois et sans intérêt durant tout le cycle concerné. Ce dernier est octroyé par l’État. 

Il existe également des organismes offrant des bourses aux étudiants qui font leur Doctorat, et parfois leur Master, en Allemagne, le plus connu de tous étant le DAAD. Le coût de la vie en Allemagne est également favorable aux étudiants : les transports sont généralement inclus dans la cotisation semestrielle payée aux établissements scolaires et les dépenses de logement, notamment en résidences universitaires ou en colocation, restent raisonnables. 

Sans oublier qu’une expérience en Allemagne offre l’occasion d’apprendre ou de perfectionner son niveau d’allemand et permet de donner une dimension internationale à son CV en y ajoutant une belle ligne très appréciée des recruteurs. Quant à ceux qui envisagent de rester travailler en Allemagne, ils sont les bienvenus, les entreprises allemandes recrutant dès la sortie des universités et proposant des rémunérations très attractives. 

Certes, étudier  en Allemagne ne présente pas que des avantages. Notamment, les équivalences de diplômes ne sont pas toujours reconnues.  Toutefois, pour un grand nombre d’étudiants, le jeu en vaut la chandelle, les programmes d’études en Allemagne, considérés comme plus difficiles que ceux d’autres pays, ayant un impact très positif sur la réputation et permettant avec un peu d’initiative de travailler partout dans le monde.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: